Synchiropus splendidus

poisson, très coloré, orangé, vert, bleu, joues, points orangés
Synchiropus splendidus

Espèce : Synchiropus splendidus  (Herre, 1927) FR poisson mandarin, GBMandarinfish 

Embranchement : Chordata   Classe : Actinopterygii   Ordre : Perciformes  Famille : Callionymidae

 

Ce petit poisson se caractérise par un corps très coloré, une couleur de base orangée avec des bandes sinueuses bleu-vert bordées de bleu-foncé sur le corps, et la tête marquée des lignes transversales bleues soulignées de bleu-foncé, des points orange sur les joues. La tête a un museau court,  petite bouche protractile, terminale, teintée de bleu. La nageoire dorsale est  composée de 2 partie,  la 1ère  en forme de crête avec un très long 1er rayon chez le mâle, la 2ème nageoire dorsale s’étend le long de l’arrête dorsale, même motif et couleur que le corps avec une large  marge bleue. Les nageoires pectorales sont  courtes, arrondies, bleutées avec des rayons bleus. Les  nageoires pelviennes sont plus grandes, larges, même motif et couleur que le corps avec une large marge bleue. Le pédoncule caudal est large, marqué d’une bande verticale bleu-vert bordée de bleu. La nageoire caudale de forme arrondie et large avec un motif de lignes en éventail bleues bordées d’orange-vif, bordure large et bleue. La peau est sans écailles, recouverte de mucus toxique. Taille max 7 cm, profondeur  1-18 m.

 

On le rencontre sur les récifs coralliens, dans les coraux branchus, fonds sableux. Très difficile à observer, timide, il ne sortira pas des branches de coraux qui le protègent s’il est inquiété. Il se nourrit de plancton et de très petits crustacés, de vers.

Reproduction : Gonochorisme, ovipare. Il y a des mâles et des femelles. Le mâle a un harem. Dimorphisme sexuel. Le mâle est plus grand et plus gros que la femelle et 1ère épine dorsale très longue. Il se reproduit tous les soirs à la tombée de la nuit. Parade nuptiale au crépuscule, le couple émerge des coraux branchus et se tourne autour dans une valse toutes les nageoires déployées, puis ils montent ensemble et relâchent leurs gamètes, et redescendent à l’abri des branches du corail. La fécondation est externe. Les œufs et les larves sont pélagiques.

 

Indo pacifique

Lieu : indo pacifique, Philippines, Visayas, Moalboal island, Talisay,  2016 05 10, 15 m  Merci à Cédric pour son parfait briefing qui nous a permis cette observation magique. Un grand merci à mon époux pour ses belles  photos.  Je n’ai fait aucune photo, j’ai juste profité de la magie de l’instant… parfois c’est bien aussi ;o)  Corail Stylophora subseriata.

 

P.89-2 « Poisson de l’océan indien et de la mer rouge » M.Taquet, A.Diringer

https://www.fishbase.se/summary/12644

http://doris.ffessm.fr/ref/specie/436

http://souslesmers.free.fr/f.php?e=443

 

http://www.recifs.org/modules.337.html  Reproduction