Ptarmus gallus  

poisson, feuille
Ptarmus gallus

Espèce : Ptarmus gallus  (Kossmann et Räuber  1877) FR Poisson-velours à crête, GB crested velvetfish 

Embranchement : Chordata    Classe : Actinoptergii   Ordre : Scorpaeniformes   Famille : Aploactinidae

 

Ce poisson a le corps fin, comprimé latéralement,  sans écailles, de couleur est variable, brun à jaune marbré des taches brunes, s’accentuant selon son humeur, et un motif de taches irrégulières, blanches cerclées de noir. Des petites taches rondes blanches cerclées de brun suivent la ligne latérales, allant du haut de l’opercule jusqu’au pédoncule caudal. Cette ligne est un organe sensoriel, permettant d'analyser les variations de pression du milieu et donc les sons, la vitesse de déplacement et les mouvements alentours. Il se caractérise par une nageoire dorsale très haute,  avec de longues épines épaisses, reliées par une membrane, largement espacées et ne dépassant par la membrane. Elle est située  très en avant, entre les yeux. Les nageoires pectorales sont en forme d’éventail avec un motif de taches transversales, blanches, allongés, cerclées de noir, une large bande jaune et une bande terminale noire. La nageoire caudale est similaire avec en plus une tache noire sur le bord externe supérieur. La nageoire anale est rayonnées, jaune avec une bordure brune. Les nageoires pelviennes sont très petites. La tête  a un petit  museau avec sur l’arrête nasale une série de taches transversale blanches bordé de brun remontant jusque sur l’arrête de la nageoire dorsale, une large bouche oblique, dirigée vers le haut,  mâchoire inférieure munie de quelques petits barbillons blancs, l’œil est brodé de stries  blanches avec liseré brun-foncé. Taille 3-10 cm, profondeur  10-30 m

On le rencontre sur les récifs coralliens, dans des interstices sur des fonds rocheux et de gravats coralliens, zones mixtes avec des algues, posé sur le fond où il oscille comme  une feuille, bercé par le courant.  Il ne nage pas vraiment mais fait de petits bonds.  Il se nourrit de crevettes et probablement de petits invertébrés benthiques ou de petits poissons.

Reproduction : Peu d’information sur sa biologie. Probablement pas de dimorphisme sexuel. Il y a des mâles et des femelles. Ovipare.

 

Endémique à la mer Rouge

Lieu : mer Rouge, Arabie Saoudite, Al Brik, frenchman, 2015 02 20, 15 m Photo 1 De profil, nageoire dorsale déployée,

Photo 2  détail tête et queue de la crevette, Periclimenes tenuipes, dépassant de de la bouche

Photo 3  Patte de la crevette dépassant de la bouche, , nageoire pectorale en éventail

Photo 4 et 5 corps fin vu de dessus

Photo 6 dans un interstice rocheux, nageoire dorsale repliée, taches brunes plus foncées

Vidéo : Il n’est pas un bon nageur, il fait des bonds. 

 

P.65-1 « Coral reef guide red sea » E.Lieske R.F Myers

http://www.fishbase.org/summary/52867

 

http://souslesmers.free.fr/f.php?e=909