Chalinula milnei

éponge, bleu-céruléum, veinée, incrustante, très fine, oscules, réseau de veines
Chalinula milnei

Espèce : Chalinula milnei (de Laubenfels, 1954) FR éponge bleue veiné incrustante, GB incrusting blue veined sponge

Au nom scientifique non valide Katiba milnei  (de Laubenfels, 1954)

Embranchement : Porifera  Classe : Demospongiae   Ordre : Haplosclerida  Famille : Chalinidae

 

Cette éponge est incrustante, très fine,  1 mm d’épaisseur ou  moins, elle s’étale largement dans toute les directions, mais le plus souvent en forme de ruban,  couvrant le substrat ou s’élevant en feuille  minces. La surface présente des petits  pores inhalants en forme de trou de serrure, bien répartis et  un réseau de canaux  aquifères transparents rayonne en étoile autour des oscules exhalants.  La surface possède une fine couche de  couleur  bleu céruléen à vert olive  avec une sous-couche de couleur rouille.  La texture est douce, collante et fragile. Elle est très difficile à prélever, sans une partie du support.  Le squelette est formé de spicules : oxes  légèrement courbes, fins, extrémités pointues et  raphides fin et droit. Taille 15 – 50 cm, profondeur 1-18 m

 

On la rencontre sur les récifs coralliens. Elle se nourrit par filtration, de micro-organismes planctoniques.

Reproduction : La classe Demospongiae est hermaphrodite. La reproduction est sexuée. Les gamètes mâles et femelles, après fécondation, donnent naissance à des larves ciliées (nage libre) qui viendront se fixer et se développer sur le substrat.

 

Observation : Cette éponge n’est pas décrite en mer Rouge, cependant elle  est largement présente sur la côte de Djeddah, Arabie Saoudite, dans la zone des 10 – 16 m,  mais uniquement sous la forme incrustante, très fine, colonisant de grandes surfaces, se développant sur le substrat ou les gros bivalves morts incrustés sur les tombants. De loin, elle peut être confondue avec Terpios viridis, mais chez T. viridis,  le réseau de canaux aquifères menant aux oscules est beaucoup plus petit, très fin, très ramifié et absence de pores en trou de serrure. Les 2 espèces photographiées l’une à côté de l’autre montrent bien la différence morphologique.

 

Distribution : Indo pacifique, Non décrite en mer Rouge

Lieu : mer Rouge, Arabie Saoudite, Djeddah, Sheraton beach droite,  2019 09 28, 15 m

Lieu : mer Rouge, Arabie Saoudite, Djeddah, Sheraton beach,  2014 05 16, 15 m avec Terpios viridis à gauche.

Lieu : mer Rouge, Arabie Saoudite, Djeddah, Sheraton beach, 2019 09 20, 15 m avec vers annélidés  Polydorella prolifera

Lieu : mer Rouge, Arabie Saoudite, Djeddah, Sheraton beach, 2019 09 20, 15 m sous couche collante, couleur rouille

Lieu : mer Rouge, Arabie Saoudite, Djeddah, Sheraton beach, 2019 09 20, 15 m  Prélèvement fait sur une demie coquille de bivalve genre Spondylus sp. Spicules

 

http://www.marinespecies.org/porifera/porifera.php?p=taxdetails&id=166292   PDF  page 186

 

https://coralreefpalau.org/wp-content/uploads/2017/04/Splendid-Sponges-of-Palau.pdf  N° 36