Scorpaenopsis diabolus   

poisson, grosse, tête,  dos bossu, corps couvert d'algues et de sédiments
Scorpaenopsis diabolus
poisson, grosse, tête,  dos bossu, corps couvert d'algues et de sédiments
Scorpaenopsis diabolus
poisson, grosse, tête,  dos bossu, corps couvert d'algues et de sédiments
Scorpaenopsis diabolus

Espèce : Scorpaenopsis diabolus   (Cuvier 1829) FR Rascasse diable, Faux poisson pierre,  GB  devil scorpionfish 

Embranchement : Chordata    Classe : Actinopterygii      Odre: Scorpaeniformes   Famille : Scorpaenidae

 

Ce poisson se caractérise par une  grosse tête,  un corps trapu, bossu, de couleur variable, blanchâtre, grisâtre, brun-rougeâtre, souvent recouverts de sédiments, d’algues, parfait camouflage sur le récif corallien.  Les nageoires pectorales sont larges et épineuses,  une fois déployées, elles ont des  couleurs vives,  jaune, orangée et noire. La nageoire dorsale est épineuse, la première partie avec des rayons longs, dépassant de la membrane, ils sont très venimeux (Le venin  pouvant causer paralysie, accident de plongée). Les nageoires pelviennes et la nageoire anale sont également épineuses. Sa grosse tête est pourvue de nombreuses pointes épineuses, de gros yeux proéminents, une dépression se situe entre et derrière les yeux,  en avant des yeux, 2 larges trous peu profonds, une  bouche dirigée vers le haut, largement fendue,  les pré-opercules et opercules à bordure épineuse.  Taille max 30 cm, profondeur  1-70 m

On le rencontre près du fond des récifs coralliens, zones sableuses, de gravats.  Solitaire ou à deux, il peut partiellement s’enterrer. Il se déplace en marchant sur ses nageoires pectorales. Il se nourrit de poissons et d’arthropodes. Il est comestible, mais la présence de venin demande une manipulation prudente.

Reproduction : Informations dispersées sur plusieurs sites et pdf. Solitaire, il se rassemble pour la reproduction. Il semble qu’il soit ovipare. La femelle libère ses œufs dans une masse gélatineuse qui aurait pour fonction, la protection des œufs mais également l’adhérence des spermatozoïdes émis au même moment par le mâle. La fécondation est externe.  Les larves sont planctoniques, mais cette période est relativement courte.

 

Mer Rouge, océan indien, mer d’Andaman, indo pacifique jusqu’à la Polynésie française.

Lieu : mer Rouge, Arabie Saoudite, Djeddah, 2014 03 14, 15 m  Couleur beige. Constatation des couleurs vives des nageoires pectorales, lorsque le  poisson  a été dérangé.

Lieu : mer Rouge, Arabie Saoudite, Djeddah, 2016 03 04, 15 m, Photo 2 de face,  couleur verdâtre  et vidéo

Lieu : indo pacifique, Philippines, Kalagaman island,  Kalagaman wall, 2018 03 02, 20 m 

Vidéo : Djeddah, Sheraton beach, 2016 03 04, déplacement sur ses nageoires pectorales, sur le sable

https://www.youtube.com/watch?v=tNgNubX3hIc&feature=youtu.be

 

P.63-2 « coral reef guide red sea » E Lieske RF Myers

https://www.fishbase.se/summary/4921

 http://souslesmers.free.fr/f.php?e=714

 

http://www.fao.org/3/x2400e/x2400e20.pdf