Dysidea cinerea  

Eponge, bleutée, rosé, conules
Dysidea cinerea
Eponge, bleutée, rosé, conules
Dysidea cinerea

Espèce : Dysidea cinerea  (Keller, 1889) FR  éponge à conules bleuté mauve, GB pink blue sponge                Embranchement : Spongiaire   Classe : Demospongiae  Ordre : Dictyoceratida  Famille : Dysideidae

 

 

Cette éponge est de forme  encroûtante, irrégulière, massive, lobée, projection arrondies variables de  3,5 cm , de couleur  bleuâtre, gris-bleuté, bleuté-mauve. La surface est hérissée de conules  espacés avec un rayonnement de fils en réseau  d’une conule à l’autre.  Les oscules  exhalants,  de 2 à 3 mm,  se situent au sommet des lobes,  cerclés d’une membrane transparente. Les pores inhalants sont très petits.   Le squelette est  formé de fibres  spongines contenant souvent des grains de sables et des spicules étrangers. Taille 15 sur 4 cm, profondeur 20- 70m

On la rencontre sur les récifs coralliens. Elle se nourrit par filtration de micro-organismes planctoniques.

Reproduction : La classe Demospongia est hermaphrodite. Les gamètes mâles et femelles donne naissance à des laves ciliées (nage libre), qui se fixeront sur le substrat afin de former de nouvelles éponges.

 

Ressemble à Dysidea avara, forme lobée, tubulaire. Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord

Tout comme D.avara cette éponge est étudiée en pharmacie pour ces propriétés chimiques,  substances antibiotiques, notamment dans le cadre de la lutte contre le V.I.H. L'avarol, composé bioactif extrait de Dysidea avara, possède une activité anti-psoriasis.

 

Mer Rouge, océan indien

Lieu : mer Rouge, Arabie Saoudite, Al Birk, Frenchman, 2015 05 03, 20 m  avec échantillon prélevé, analyse fibres – grains de sables

Lieu : mer rouge, Arabie Saoudite, Farasans banks, Fantasy, 2015 05 22, 15 m

Lieu : Golfe d’Oman, Oman, Mascate, Bandar kayran, Epave Al munassir, 2015 11 12, 25 m présence de  Nausithoe punctata en phase polype qui obstruent pores et oscules, protégés par les défenses chimiques de l’éponge , et ils trouvent des nutriments grâce aux flux inhalants transportant des micro-organismes planctoniques.

 

Merci à Monsieur Jean Vacelet pour le Pdf  «Spongiaires de la pentes externes des récifs coralliens de Tulear- Madagascar » Page 99

 http://www.marinespecies.org/aphia.php?p=taxdetails&id=164928  Pdf  Keller page fig 2 et 3

http://pubs.acs.org/doi/abs/10.1021/np50073a005 - Etudes pharmaceutiques