Pterois volitans

poisson, rayures verticales, brunes, bordéés blanc, nageoires transparentes tachetés,  antennes en forme de pagaie
Pterois volitans

Espèce : Pterois volitans  (Linnaeus, 1758) FR rascasse volante, GB Red lionfish

Embranchement : Chordata   Classe : Actinopterygii    Ordre : Scorpaeniformes  Famille: Scorpaenidae

 

Cette rascasse a un corps comprimé latéralement, brun-rougeâtre, brun-foncé avec motif de bandes fines, verticales, blanches. Il peut parfois avoir des points blancs le long de la ligne latérale. Cette ligne est un organe sensoriel qui permet d'analyser les variations de pression du milieu et donc les sons, la vitesse de déplacement et les mouvements alentours. Les nageoires pectorales et la 1ère dorsale sont  munies de très longs rayons membraneux, bruns et blancs, ceux du dos ayant une terminaison blanche en drapeau. La seconde partie de la nageoire dorsale, l’anale et la nageoire caudale sont transparentes à points noirs. Les nageoires pelviennes sont transparentes avec de grosses taches sombres et des points blancs. Sa tête est de forme triangulaire, avec de grandes antennes dentelées colorées brun-blanc, une terminaison en forme de plume pour les adultes, antennes absentes chez les vieux individus. Il a des barbillons dentelés, épais, sur les côtés de la bouche. La bouche est protractile. Ce poisson est dangereux, des glandes à venin alimentent les épines.  Un piqûre est très douloureuse et peut entraîner la paralysie et donc un accident de plongée. Le juvénile est très sombre. Taille max 38 cm, profondeur 2-55 m

 

 On le rencontre sur les pentes externes du récif corallien, sous des surplombs, des zones sombres et les zones côtières. Il est carnivore et se nourrit de poissons, crevettes et crabes.

 

Reproduction : Gonochorique, itéropare. Il y a des mâles et des femelles. Parade nuptiale durant le frai, le mâle et la femelle montent et redescendent plusieurs fois  dans la colonne d’eau avant que la femelle relâche les œufs enveloppés dans une poche de mucus, le mâle libère ses gamètes qui adhèrent et entrent dans cette poche et fécondent les œufs. La femelle pond toute l’année. Les œufs et larves sont pélagiques.

 

Ressemble à Pterois miles en mer Rouge et océan indien

 

Magnifique à regarder, ce poisson est pourtant un fléau. Espèce envahissante qui fait l’objet d’étude aux Caraïbes. Son développement pourrait nuire à la population locale de poissons. Il a peu de prédateur à part le poisson flûte Fistularia commersonii et la murène.   Le caractère venimeux des juvéniles et l’importance des pontes expliquent, et dans l’ensemble le peu de prédateur explique le développement rapide de l’espèce. http://aquaticcommons.org/15382/1/GCFI_61-64.pdf

 

Indo pacifique 

Lieu : indo pacifique, Philippines, Malapascua, Evolution island, home reef ,2018 02 28, 20 m Photos 1 

Lieu : Indo pacifique, Philippines, South Leyte, Pintoyan, 2018 03 07, 20 m Photos  2 Tête détails

 

P.173 « Poissons de l’océan indien et de la mer Rouge » M.Taquet A.Diringer

https://www.fishbase.se/summary/Pterois-volitans.html

http://doris.ffessm.fr/ref/specie/835 

http://aquaticcommons.org/15382/1/GCFI_61-64.pdf Reproduction, étude de l’espèce envahissante –Rascasse volante